Monthly Newsletter

Want to stay informed? Latitude45News, our monthly newsletter, regularly brings you news and updates from our artists. Subscribe here.

Archive

Download PDF versions of previous Latitude45News issues below.

2010 July
2010 June
2010 May
2010 April
2010 March
2010 February
2010 January

2009 November
2009 October
2009 September
2009 July
2009 June
2009 May
2009 April
2009 March

News

Kim Kashkashian - Article in The Strad
Jeremy Gill - Dallas Observer review of Jeremy Gill's Serenada Concertante
Arditti Quartet - Highlights
artist_pict collectif9


Artist page
CD launch and International tour for Collectif9
March 3, 2016, 12:00 am

Lancement d'un premier CD et tournée internationale pour un ensemble qui renouvelle l’expérience du concert classique
“Il est crucial que le milieu de la musique classique démontre qu’il habite sur la même planète que le reste du monde” prévient-on dans le dernier numéro de la Scena Musicale (un article sur la disparition de David Bowie signé Caroline Rodgers, citant ici Greg Sandow, prof à la célèbre Julliard School de NYC). Alors que la scène montréalaise n’est pas en reste, si l’on souhaite que Musiq’3 (radio belge) continue de nous rappeler que “le Classique est partout”, il va falloir continuer à dépoussiérer le genre. Et c’est exactement ce que nous propose collectif9, un ensemble de cordes de 9 musiciens ayant quasi tous fréquenté Mc Gill, qui s’est constitué en 2011 à Montréal autour du contrebassiste Thibault Bertin - Maghit.

Son credo: “présenter la musique classique avec le charisme d’un groupe rock en combinant audace et virtuosité avec amplification et éclairages”, peut-on lire dans le programme du concert de ce vendredi, au Théâtre Outremont. Un peu plus de 4 ans après les premiers concerts à la Casa Obscura et au Divan Orange, de retour de Chine, l’ensemble lance son premier CD et s’apprête à repartir en tournée pour une série de 30 dates à travers le Québec (jusqu’à Fermont!), le New-Brunswick et l’Ontario, repassant par Montréal le 16 mars pour se terminer le 12 mai prochain à Longueuil. Présentation du groupe, quelques mots sur son premier CD et retour sur le concert de vendredi.




Les facettes d’un ennéagone pas si régulier

Un pour tous, …
Point central de son identité, et assurément une des clés de son succès, collectif9 ne s’appelle pas ainsi pour rien: il réunit en un groupe très soudé de solides personnalités, autant de phalanges sur lesquelles repose le projet. Résultat: un son gros comme une maison, atteignant un haut standard d’homogénéité, de précision et de virtuosité.


Le 10ème homme
Afin de pouvoir jouer dans des salles qui n’ont pas nécessairement une acoustique idéale, ce qui permet aussi d’aller chercher son public dans d’autres lieux plus familiers, le groupe travaille avec l’ingénieur du son Rufat Aliev, qui a déjà roulé sa bosse avec Wiz Khalifa, Yellawolf, Beanie Man, Porn Flakes, Éric Lapointe, Godspeed You Black Emperor et d’autres.

“Charisme d’un groupe rock”
On a pu en témoigner vendredi, l’expérience vaut le détour. Projection vidéo, éclairages, sonorisation de grande qualité, tout est en place pour un spectacle détonnant, joué debout pour les 6 violonistes et altistes, au devant de la scène. Aussi le groupe sait-il communiquer avec son public, avec punch et humour.

Audace dans la programmation
Constitué de pièces ou d’extraits d’oeuvres de diverses époques allant du XIXème siècle à aujourd’hui, en général très rythmées et pas trop longues (de 3 à 8 minutes), le répertoire de collectif9 combine des oeuvres très connues (de Tchaikovsky, Prokofiev, Piazzolla,…) avec d’autres moins attendues (d’Hindemith, Shostakovich,…) et même des commandes (Holbrook, autres à venir). Les morceaux sont annoncés au fur et à mesure, sans suivre l’ordre des quelques titres annoncés sur le programme. Pour ceux qui voudraient revivre l’expérience avant les shows de mars et de mai, la setlist du concert du 19 février est en bas de ce billet.

Le folk, cette langue maternelle
C’est en quelque sorte l’essence du groupe: revenir à cette source de la musique, qui a inspiré et inspire toujours tant de compositeurs, et en tirer d’une manière personnelle tout le potentiel (y compris frapper du pied, et utiliser la caisse de résonance comme percussion).

Arrangements osés et originaux
À la différence de projets comme 2 Cellos par exemple, qui revisitent le répertoire rock avec leurs instruments de tradition classique, collectif9 veut plutôt donner un coup de fraîcheur aux classiques du répertoire, bousculant l’usage (en ne jouant que le rondo final d’une pièce en 4 mouvements par exemple) au risque de passer pour des barbares ou des traîtres (ce qui n’a pas l’air de se produire). Ils s’agit donc ici de véritables arrangements (plutôt que des transcriptions), réalisés avec talent par le contrebassiste Thibaut Bertin-Maghit, qui n’hésite pas à convoquer Vivaldi chez Piazzolla, à ajouter des cadences improvisées, des indications de timbres inusités ni à retrouver le phrasé tzigane original des mélodies, quitte à éclipser presque le compositeur (dans les "Danses roumaines" de Bartók par exemple).

Célébration du violon (et de l’alto, du violoncelle et de la contrebasse)
Ce qui me séduit, c’est la manière qu’a le groupe de transcender les catégories pour faire chanter leurs instruments avec l’âme tzigane et une prédilection pour les accents plus durs du rock, forts de possibilités techniques illimitées (on sent la maîtrise de Paganini là-derrière). Il y a quelque chose d’un paganisme ancestral là-dedans, de dionysiaque.

Improvisation
Fait de moins en moins rare chez les classiques, les membres de collectif9 sont capables d’improviser des cadences, ou de faire un chorus sur quelques accords répétés en boucle, à tour de rôle…


Vidéos, tuques et T-shirts
En vrais pros de la communication, les membres de collectif9 sont présents partout: leurs courtes vidéos de présentation de leur travail (une vingtaine jusqu’à présent) font mouche, et leur logo se prête bien à toutes les utilisations, aussi bien sur la table de merchandising que sur la scène (vidéo et éclairages).






Volksmobiles, un premier CD qui promet

La durée du CD est assez courte, mais la démonstration efficace: au fil des 7 pistes (5 morceaux) la musique sonne et dégage toute l’énergie d’un concert. Les classiques du groupe (Brahms et Gagnon) en ouvrent et referment un programme bien équilibré autour d’un axe central, la composition de Geof Holbrook qui a donné son titre à l’album. En deuxième et sixième positions se trouvent des pièces plus complexes et exigeantes, magnifiquement exécutées (humour et citation dans le Schnittke, modernité et densité de l’écriture dans le Bartók).

Volksmobiles, composition en trois mouvements, que Geof Holbrook a écrite sur mesure pour collectif9 vaudrait à elle seule de débourser les 8$ recommandés sur Bandcamp. Cette composition a de l’ampleur, de l’élan. Les couches sonores s’y superposent dans une couleur quasi pastorale, l’écriture minimaliste évoquant la musique plus urbaine de ce courant américain. Le timbre des cordes y est bien exploité, comme les possibilités percussives des instruments.







La setlist du concert du 19 février (Théatre d’Outremont)

Sapo Perapaskero: Turceasca
Alfred Schnittke: Polka
Astor Piazzolla: Verano
Oswaldo Golijov: Muertes del Angel
Geof Holbrook: Volksmobiles (1 & 2)
Dmitri Shostakovich: Allegro de la Xè Symphonie
Béla Bartók: 6 Danses roumaines

Piotr Ilitch Tchaikovsky: Danse arabe (Casse-Noisette)
Piotr Ilitch Tchaikovsky: Valse des flocons (Casse-Noisette)
Sergei Prokofiev: Danse des chevaliers (Romeo et Juliette)
Johannes Brahms: Rondo alla zingarese (Quatuor n.1 pour piano et cordes)
Paul Hindemith: Trauermusik
Geof Holbrook: Volksmobiles (3è mouvement)
Arturo Márquez: Danzón n. 2
Leonard Bernstein: Mambo (West Side Story)
André Gagnon: Petit concerto pour Carignan


==
Roland Arnassalon, violon
Thibault Bertin-Maghit​​, contrebasse​ et arrangements
Scott Chancey​​​, alto
Jérémie Cloutier, violoncelle
Yubin Kim​, violon
Xavier Lepage-Brault​​​​​, alto
Frédéric Moisan, violon
Grégor Monlun, violon
Andrea Stewart​​, violoncelle
Rufat Aliev​, ingénieur du son
Mathieu Roy, éclairages
Huges Clément, vidéo

Détails de la tournée ici
Crédit photo: Danylö Böbyk



Tags: alfred schnittke, andré gagnon, arrangement, arturo márquez, astor piazzolla, bela bartók, caroline rodgers, david bowie, dmitri shostakovich (chostakovitch), folk, geof holbrook, greg sandow, improvisation, johannes brahms, la scena musicale, leonard bernstein, oswaldo golijov, paul hindemith, piotr ilitch tchaikovsky, rock, sapo perapaskero, sergei prokofiev, tzigane, volksmobiles
PLUS DE CRITIQUE D'ALBUM
Animal Collective, ''Painting With''
ANIMAL COLLECTIVE, ''PAINTING WITH''
(CRITIQUE D'ALBUM) 24 FÉVRIER 2016
Les cerveaux les plus imaginatifs sont parfois les plus difficiles à suivre, en raison du bourdonnement d’idées qui y foisonnent. En musique, Animal Collective fait partie de ces groupes dont ...
Kula Shaker, ''K 2.0''
KULA SHAKER, ''K 2.0''
(CRITIQUE D'ALBUM) 15 FÉVRIER 2016
En 1996, Kula Shaker constituait l’un des groupes les plus rafraîchissants de la scène musicale anglaise, avec son psych-rock aux influences orientales qui tranchait avec la vague britpop qui avait ...
Basia Bulat, ''Good Advice''
BASIA BULAT, ''GOOD ADVICE''
(CRITIQUE D'ALBUM) 9 FÉVRIER 2016
Elle nous a charmés il y a trois ans avec son troisième album, Tall Tall Shadow, qui montrait sa capacité à proposer des titres à la fois intimistes et grandioses, marqués ...

view counter
Ouverture officielle du GROOVE NATION
08142203
LABESS live et Kyou
Le Groove Nation vous convie à son ouverture officielle avec LABESS live et Kyou aux platines. Venez prendre la crémaillère avec nous, du beat, du groove et de la bière pas chère pour inaugurer le GROOVE NATION!



view counter

view counter
LE SITE
NOUVELLES
PHOTOS
CONCERTS
CONCOURS
ANNONCEZ VOTRE CONCERT
CONTACT
À PROPOS
NOTRE ÉQUIPE
PUBLICITÉ
PLAN DU SITE
COLLABORONS
NOS AMIS
SPEAKEASY ELECTRO SWING
TOTEM FESTIVAL
UNLOG
NEBULAE
Revenir en haut de la page.

Tous droits réservés - Camuz.ca - 2009 - 2015
Politique de confidentialité

CAMUZ